Accueil Culture

Adeline Fleury: «Je crois à la féminité absolue, qui fait peur»

Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Adeline Fleury a été longtemps journaliste « société » au Journal du dimanche et cheffe du service Culture du Parsisien du week-end. Mais depuis 2014, elle se consacre essentiellement à l’écriture. « Je vis de ma plume », dit-elle. « Mais pas que de mes livres à moi. J’écris pour des personnalités et des livres de témoignages pour d’autres. Je suis une ghost writer. » Et une écrivaine particulière. Dans ses quatre romans, dont celui-ci, et ses trois essais, dont Petit éloge de la jouissance féminine (Les Pérégrines), elle explore le corps et l’intimité des femmes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs