Accueil Société

Faut-il s’inquiéter de l’arrivée des deux sous-variants sud-africains? La réponse d’Emmanuel André

Depuis plusieurs semaines, l’apparition de deux sous-variants d’omicron en Afrique du Sud inquiète la communauté scientifique.

Temps de lecture: 1 min

Dans un tweet ce vendredi, Emmanuel André tente d’expliquer les effets que causent les deux nouveaux sous-variants d’omicron découverts il y a quelques semaines en Afrique du Sud. Selon le scientifique, BA.4 et BA.5 génèrent actuellement une augmentation des hospitalisations dans le pays.

Malgré cela, il se veut rassurant. « A ce jour l’impact est moins marqué que lors du démarrage des vagues précédentes. Il n’y a pas (encore) d’augmentation marquée du nombre de décès ».

Selon Emmanuel André, ces sous-variants d’omicron sont bel et bien présents en Belgique mais « de l’ordre du % », explique-t-il. « Si nous suivons la même dynamique de remplacement qu’en Afrique du Sud, on pourrait voir une augmentation visible du nombre d’infections en Belgique dans les prochaines semaines », a-t-il conclu.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par massacry olivier, vendredi 13 mai 2022, 22:47

    nb: les cas augmentent au Portugal...

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko