Accueil Société

Les terres, l’autre legs délicat des inondations

Après les déchets d’origine humaine charriés par les inondations de juillet 2021, il faut prendre en charge les terres qui ont été emportées par les flots ou ont été retirées des cours d’eau. La Wallonie a 300.000 tonnes sur les bras.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

L’héritage des inondations qui ont ravagé la vallée de la Vesdre prendra encore un moment à solder. Mais on progresse. Le plus spectaculaire – les 152.000 tonnes de déchets de toute nature qui avaient trouvé refuge sur l’autoroute A601 – a été évacué. Quelque 143.000 tonnes ont déjà été traitées avec un taux de recyclage de 70 %. Le reste est parti à l’incinérateur. Ce chantier (quasiment) bouclé, il faut désormais prendre en charge les terres emportées par les flots lors des inondations et retrouvées çà et là, sur des routes, dans des parcs, des jardins ou des habitations. Cent cinquante mille tonnes également, estime-t-on, « de quoi remplir 25 piscines olympiques de 50 mètres sur 25 et 3 mètres de hauteur », indique Hervé Briet, directeur de la stratégie à la Spaque. Celles-là vont également être temporairement stockées sur l’A601, analysées, criblées et dirigées vers des filières de traitement de la pollution qu’elles contiennent. C’est le groupe Veolia-Suez qui a emporté le marché.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs