Accueil Économie Entreprises

Le patron de la Loterie nationale: «On ne peut pas exister sans publicité»

Le patron de la Loterie nationale défend sa mission : canaliser les besoins de jeux vers des produits moins risqués. Un objectif fixé par l’Etat qui justifie que la société publique puisse continuer à faire de la pub pour ses jeux de loterie, même si elle est interdite pour les paris sportifs ou les casinos.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 8 min

Au début de la semaine, le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (OpenVLD) annonçait vouloir interdire quasiment toute forme de publicité pour les jeux de hasard (casino, paris sportifs, machines à sous…) dans notre pays. L’objectif : mieux protéger les consommateurs, notamment les plus jeunes, contre les risques d’addiction, alors que le secteur des jeux attire chaque année davantage de mises. De quoi provoquer l’émoi parmi les opérateurs privés de jeux de hasard. Et soulever une question : la Loterie nationale, qui n’est pas concernée par le projet d’arrêté royal du ministre – c’est une société anonyme de droit publique régulée via un contrat de gestion – ne devrait-elle pas, elle aussi, se voir interdire de faire de la pub pour ses jeux ? Un « faux débat », selon Jannie Haek, l’administrateur-délégué de la Loterie nationale, pour qui l’attention doit être portée « sur la question de la protection de la population contre les dangers de l’assuétude aux jeux ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Constant Depiereux, samedi 14 mai 2022, 11:53

    Comme je gagne toute les semaines en n'y jouant pas, elle peut pour moi disparaître et supprimer un impôt indirect. Les grosses fortune jouent en bourse pour leur part.

  • Posté par Constant Depiereux, samedi 14 mai 2022, 12:04

    fortunes (on ne prête qu'aux riches);-)

  • Posté par Hell Dé, samedi 14 mai 2022, 11:19

    ''On ne peut pas exister sans la pub..''. Mon oeil ! C'est comme la RTBF : sur la 1, de plus en plus de (très longs) spots publicitaires en plein milieu des programmes du soir, en radio sur Classic 21, des (bêtes) séries de pubs de + en + longues toute la journée, etc..etc.. ! Alors que, rappelons le encore une fois, c'est un service PUBLIC, donc fonctionnant avec NOS impôts. La barbe, quoi ...

  • Posté par Lete Catherine , samedi 14 mai 2022, 10:26

    Je suis d'accord avec les 2 commentaires ci-dessous. Mais, les paris, c' est comme la cigarette ou l'alcool : c'est une addiction et en tant qu' addiction elle doit être canalisée d'une façon ou d'une autre. Les casinos et paris sportifs privés sont plus difficilement contrôlables que la Loterie Nationale. D'autre part, vous parlez d'impôts??? ..... mais n'oublions pas que - justement - les gains sont imposés et que lorsque vous gagnez 1€ au lotto, il y a déjà 1€ qui est déjà passé par la case "impôts".... comme pour la cigarette et l'alcool .... l'état prend sa commission en amont .... Ceci dit, le commentaire de Mr Haeck sur la publicité ne tient pas la route .... un addict au jeu n'a pas besoin de publicité pour se souvenir de jouer ..... La pub est inutile, tout au plus il serait acceptable de rappeler de temps à autre les "bonnes oeuvres" de la Loterie Nationale, mais la pub, c'est pas nécessaire du tout.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , samedi 14 mai 2022, 9:33

    Toute cette argumentation est complètement ridicule ! Son message : venez tous chez moi, mon bonus augmentera …

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs