D’une chaudière au mazout à une installation hybride : découvrez les avantages et le coût

Vous souhaitez chauffer plus durablement avec votre chaudière au mazout actuelle ? Vous pouvez alors évoluer vers un système hybride en couplant votre installation de chauffage à un chauffe-eau solaire ou à une pompe à chaleur. Mais quels sont les avantages et combien vous coûtera précisément cette combinaison avec les énergies renouvelables ?

En couplant votre installation au mazout existante à un chauffe-eau solaire ou à une pompe à chaleur, vous utilisez des énergies renouvelables pour chauffer votre habitation et votre eau sanitaire. Dans le cas d’un chauffe-eau solaire, il s’agit d’énergie solaire gratuite, alors qu’une pompe à chaleur puise son énergie dans l’air extérieur. Un tel système de chauffage hybride est idéal si vous voulez être plus respectueux de l’environnement en matièrie d’énergie et profiter de la chaleur gratuite que la nature peut vous offrir. Il s’agit certes d’un investissement supplémentaire, mais vous l’amortirez avec le temps. De plus, vous avez droit à des primes.

1. Chauffage hybride avec chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire correctement adapté à votre consommation couvre 60 % de vos besoins annuels en eau chaude. Mieux encore : un chauffe-eau solaire associé à un nombre suffisant de panneaux solaires thermiques sur votre toit vous permet d’économiser 200 à 300 litres de mazout par an. Le prix de ce système oscille généralement entre 2 000 et 7 000 euros, selon la contenance et les fonctionnalités. Vous trouverez quelques prix indicatifs dans le tableau ci-dessous : L’installation d’un chauffe-eau solaire vous donne droit à une prime, tant en région wallonne qu’en région bruxelloise. Et pensez à vous renseigner également auprès de votre commune.

2. Chauffage hybride avec pompe à chaleur

Dans le cas d’une installation hybride composée d’une chaudière au mazout et d’une pompe à chaleur électrique, la pompe à chaleur couvre vos besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire pendant la majeure partie de l’année. Votre chaudière au mazout ne prend le relais que lorsque la pompe à chaleur ne peut répondre à la demande de chaleur, par exemple pendant les froides journées d’hiver. Vos radiateurs ont besoin de températures supérieures à 60 °C pour chauffer votre habitation en hiver ou la température extérieure descend sous la barre des 5  °C ? La pompe à chaleur perd alors en efficacité et votre chaudière au mazout vient à la rescousse. Le système de contrôle évalue en permanence laquelle des deux options (pompe à chaleur ou chaudière au mazout) est à ce moment-là la plus économique. Pour une (petite) pompe à chaleur air-eau, il faut compter entre 5 000 et 10 000 euros, hors frais d’installation. Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur géothermique ou sol-eau ? L’investissement sera alors plus élevé.

Téléchargez notre brochure ici.
La UneLe fil info Partager
Sommaire