Accueil La Une Économie

Pourquoi la Chine investit en masse dans le divertissement

Achat de l’Inter de Milan, entrée dans le capital de la Compagnie des Alpes (parcs d’attractions, ski…), la nature des investissements chinois reflète les attentes d’une classe moyenne qui veut voyager et se distraire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La Chine continue de faire ses emplettes en Europe avec un appétit de plus en plus marqué pour le divertissement et le tourisme. Ce lundi, à quelques jours du début de l’Euro, on a appris qu’un des fleurons du football européen, l’Inter Milan, allait passer sous le contrôle d’un groupe de distribution de produits électroniques, baptisé Suning. Il a acquis 68,55 % des parts du club nerazzurro, pour un montant estimé à environ 270 millions d’euros.18 fois champion d’Italie et trois fois vainqueur de la Ligue des Champions, l’Inter est le premier club d’une telle importance à passer sous pavillon chinois. Et sans doute pas le dernier (voir ci-contre).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs