Accueil Culture Musiques

Oded Tzur: «Le blues est, en fait, un raga ouest-africain nord-américain»

Le saxophoniste israélien installé à New York sera à la Jazz Station de Saint-Josse le vendredi 20, avec son magnifique nouvel album, « Isabela ».

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Il a 38 ans, Oded Tzur. Il semble en avoir dix de moins. Pourtant sa carrière montre qu’il a bien rempli ses 38 années. Cet Israélien, né à Tel-Aviv, a étudié le jazz et la musique classique à Jérusalem, puis la musique classique indienne à Rotterdam. Il s’est nourri aussi de tradition juive, de folklore et de blues. Il est musicien, saxophoniste ténor, compositeur, chef d’orchestre, enseignant. Et il a de plus développé une technique de saxophone qui étend la capacité microtonale de l’instrument, ce qui lui donne une sonorité particulière. Une tête, quoi ! Et pourtant sa musique est comme lui : fluide, élégante, douce, empreinte de sérénité et de beauté.

Conversation avec le musicien par-delà l’océan Atlantique : il vit à New York.

Ce dernier album, « Isabela », est-ce une lettre d’amour ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs