Accueil Sports Football Football belge Union Saint-Gilloise

Dante Vanzeir déçu de ses prestations en playoffs: «Je n’étais pas vraiment là...»

Après le quatrième derby bruxellois de la saison remporté par les Saint-Gillois dimanche, Dante Vanzeir a pris le temps de revenir, sans langue de bois, sur la façon dont il a vécu les Champions Playoffs. Et sur ce fameux penalty loupé contre Bruges.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les sourires étaient de mise ce dimanche soir sur le visage des Unionistes, tout heureux d’avoir pu terrasser pour la quatrième fois de la saison leur voisin anderlechtois. Et, par la même occasion, d’assurer la deuxième place du championnat avec à la clé, au minimum, les poules de l’Europa League la saison prochaine. Une joie qui contrastait singulièrement avec les larmes de tristesse qui avaient perlé sur les joues de Casper Nielsen et Siebe Van der Heyden quelques jours plus tôt sur la pelouse du stade Jan Breydel. Car l’Union le sait : elle avait le titre à portée de main. Mais elle n’a pas su saisir sa chance à des moments cruciaux lors de sa double confrontation face à Bruges. À l’image de Dante Vanzeir qui a loupé un penalty lors de la première des deux manches. À l’issue du derby bruxellois, l’attaquant de 24 ans ne s’est pas caché au moment d’évoquer cette fameuse action. Il en a également profité pour parler de ses prestations en Champions Playoffs, ainsi que de son avenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Saint-Gilloise

Entretien Damien Marcq, libre depuis la fin de son contrat à l’Union: «J’attends impatiemment que mon téléphone sonne»

Sur le marché de l’emploi depuis le 1er juillet, Damien Marcq (33 ans) attend l’appel d’un club, d’une opportunité à saisir. Continuant à s’entretenir physiquement et restant toujours aussi professionnel, il n’est pas près d’oublier l’incroyable saison vécue sous la vareuse de l’Union Saint-Gilloise, où Felice Mazzù l’avait attiré… il y a douze mois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs