Accueil Séries

«Oussekine», leur fils, leur bataille

Une mini-série en quatre épisodes reconstitue les événements qui ont entouré la mort de Malik Oussekine, en 1986.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

La nuit du 5 au 6 décembre 1986, le jeune Malik Oussekine est tué dans le hall d’un immeuble parisien par des policiers motorisés qui l’ont pris en chasse, le prenant pour un casseur. Le lendemain, sa mort est annoncée sur toutes les radios. Le contexte est explosif : les manifestations estudiantines contre le projet de loi Devaquet – un projet de réforme universitaire – mettent le feu à la capitale française, que la police essaie d’étouffer en réprimant durement les contestataires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Séries

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs