Accueil Culture Scènes

Le retour triomphant de Hulda

L’opéra de César Franck a retrouvé le chemin de la scène grâce à un travail conjoint de l’OPRL et du Palazzetto Bru Zane. L’un des grands moments du bicentenaire de la naissance du compositeur liégeois.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

C’est surtout pour sa musique instrumentale que l’on connaît César Franck, compositeur né à Liège en 1822 puis exilé à Paris où il passa l’essentiel de sa vie. Une musique immédiate, avec des mélodies qui restent en tête, une expression du sentiment mais aussi des innovations techniques et artistiques ainsi qu’une synthèse du romantisme allemand et du classicisme à la française, à l’image de son unique symphonie, la Symphonie en ré mineur, composée entre 1886 et 1888.

Pourtant, un autre pan de son œuvre, plus tardif, mérite qu’on s’y attarde : la composition lyrique, qui lui inspira deux opéras, Hulda (1879-1885) et Ghiselle (1888-1890).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs