Accueil Société Enseignement

Enseignement: un accord sectoriel à 32 millions d’euros

Le projet d’accord sectoriel est arrivé sur la table des syndicats et réseaux d’enseignement. Parmi les mesures phares, l’augmentation de la prime de fin d’année et le soutien administratif aux directeurs du fondamental. Mais l’accord traduit surtout l’état des finances de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Il est enfin arrivé. Après des semaines de négociations, plus ou moins fructueuses. Après trois journées de grève du personnel enseignant. Le protocole d’accord sectoriel de l’enseignement est arrivé sur la table des syndicats et réseaux d’enseignement. Cet accord, normalement prévu pour deux ans, couvre l’ensemble des niveaux et des métiers de l’enseignement. Le précédent couvrait la période 2019-2020. Mais c’est seulement le 1er avril que les travaux ont réellement commencé. « Il aurait dû être conclu il y a un an pour les années 2021 et 2022 », », expliquait dans ces colonnes Joseph Thonon, président de la CGSP Enseignement. « Nous sommes en 2022 et le gouvernement nous propose désormais un accord progressif sur quatre ans, couvrant les années 2021 à 2024, jusqu’à la fin de la législature donc. » Cet accord, obtenu dans la douleur, Le Soir a pu s’en procurer une copie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs