Accueil Société

Attaque sur le réseau Vivalia: les hôpitaux, cibles de choix des cybercriminels

La dépendance croissante des hôpitaux aux objets connectés et les données médicales qu’ils brassent font d’eux des proies intéressantes pour les hackers mal intentionnés, et plus spécifiquement pour ceux qui opèrent des attaques de type « ransomware ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Consultations annulées, opérations reportées, police dépêchée sur place… L’attaque informatique qui a mis à sac l’armature IT de l’intercommunale Vivalia – laquelle gère 6 hôpitaux et 4 maisons en province du Luxembourg – laisse l’institution groggy. « C’est une faille classique. Il y a eu un vol de mot de passe, puis la personne a essayé de rentrer dans le système jusqu’au moment où elle y est parvenue », prend la peine de nous résumer Yves-Henri Serckx, directeur informatique de Vivalia, au cœur d’une journée chaotique. Selon ce dernier, l’assaut s’inscrit en point culminant d’une menace en état d’hyperactivité depuis plusieurs mois : « Par exemple, au début du lancement des hostilités en Ukraine, nous avons parfois reçu plus de 8.000 spams par heure. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Duvivier Véronique, mardi 17 mai 2022, 23:53

    Cela doit venir du gouvernement. Mais comme le ministre est flamand et sacralise F. Robben, il considére sans doute que les données de santé ne sont pas si privées. Il adore les partager à tout va comme votre statut de vaccination avec les pharmacies...

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 16 mai 2022, 21:53

    Les ransonware ne datent pas d'hier Il y a assez de précédents partout en Europe pour que des services aussi critiques que des cliniques aient sécurisé leurs machines les plus critiques. Ici, non ! Manifestement pas de backup, de procédure DRP, de plan d'urgence. Typiquement le même amateurisme que je rencontre chez les encartés surpayés et médiocres de la RW. Il sera indispensable pour le CA de procéder à un audit en profondeur et aux licenciements nécessaires qui suivront.

  • Posté par Usual Suspect, lundi 16 mai 2022, 21:42

    Sacrée coïncidence que deux sociétés voisines (seule une voie ferrée les sépare), Vivalia Arlon et Ferrero Arlon, soient mises sous le feu des projecteurs quasi simultanément, pour des raisons différentes mais pour des causes semblables : des directions incompétentes et se souciant peu de leur clientèle. Le cas de l'intercommunale de santé est plus grave encore car la direction y est hyper politisée et la qualité des soins y est exécrable : les citoyens de la région préfèrent aller se faire soigner à Mont-Godinne ou au Luxembourg. En parlant du Luxembourg, il faut savoir qu'il embauche à salaire très généreux les meilleurs profils provenant des pays frontaliers, tandis qu'il ne reste plus que les moins compétents en périphérie. Mélangez politisation, amateurisme, incompétence et voyez le résultat. P.S. : question pour les "spécialistes" IT de Vivalia : où sont vos backups ?

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs