Accueil

Jean Castex, retour au Canigou

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 1 min

Deux ans au service de l’Etat et puis s’en va. Jean Castex, 56 ans et désormais ex-Premier ministre, va rentrer chez lui, à Prades, dans les Pyrénées-Orientales, retrouver son cher pic du Canigou. Prades est la commune de 6.000 habitants dont il avait été réélu maire en 2020. « Ma rambarde et mes volets attendent d’être repeints », a-t-il souri à l’évocation de sa nouvelle vie.

Jean Castex, qui avait été le secrétaire général adjoint à l’Elysée sous Nicolas Sarkozy, n’a voulu ni se présenter aux élections législatives des 12 et 19 juin, ni accepter un poste de ministre dans le futur gouvernement d’Elisabeth Borne. Son nom avait été cité pour la Justice ou pour l’Education nationale. Mais il a décliné.

Pendant les deux ans de son mandat de Premier ministre, Jean Castex dit n’avoir jamais éprouvé le sentiment de vivre le fameux « enfer de Matignon. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs