Accueil Culture

Quelques mots sur l’imposé

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’expression Wie aus der Ferne (« Comme de loin ») se retrouve au moins deux fois dans l’histoire de la musique. Chez Schumann dans l’avant-dernier mouvement des Davidsbünlertänze pour célébrer la magie de la réconciliation de Florestan et d’Eusebius et dans le grand duo de Senta et du Hollandais volant dans le Vaisseau fantôme où les deux protagonistes, partis de discours parallèles finissent par se rejoindre et à fusionner. Daan Janssens applique la même méthode à sa miniature pour violoncelle et piano : aux interventions engagées du violoncelle répond un piano mesuré pendant qu’un lent rapprochement se met en place entre les deux instruments qui finissent par fusionner.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs