Accueil Léna

Bernhard Schlink: «Ni la Russie ni l’Ukraine n’obtiendront ce qu’elles veulent»

Quel regard un juriste porte-t-il sur le plus grand conflit de notre époque ? L’auteur de best-sellers est aussi un spécialiste des relations Est-Ouest et garde un souvenir intense de la guerre froide.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le juriste et écrivain allemand Bernhard Schlink est devenu célèbre dans les années 90 avec Le Liseur. Il vient de présenter son nouveau roman, Die Enkelin, dans le cadre d’un festival littéraire dans le Tessin, lors d’une soirée ayant pour thème « La force destructrice du passé », le sujet central du roman.

En dépit de vos éminentes positions de juge constitutionnel et de professeur de droit, vous semblez véritablement proche du peuple.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, jeudi 19 mai 2022, 14:17

    Dans la guerre, il n'y a que des perdants, mais l'un perd sans doute un peu plus que l'autre. Le chancelier allemand a été très clair à ce sujet: l'Ukraine mettra des décennies à se remettre, même si elle croule sous des milliards de dollars. Macron a insisté aussi sur le fait que nous ne pouvons pas humilier la Russie.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , jeudi 19 mai 2022, 14:31

    Que veut dire : humilier ?

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 19 mai 2022, 10:54

    Il faut un perdant car l’addition est trop élevée et quelqu’un doit payer au moins symboliquement. Sinon, on peut parler d’un état de conflit larvé … dont la Russie et surtout les russes seront les plus grand perdants, et pour longtemps.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , jeudi 19 mai 2022, 10:03

    Je suppose qu’il sait ce que veut Poutine !

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 19 mai 2022, 10:16

    Il serait bien le seul au monde, dans ce cas. Poutine le sait-il lui-même, du reste ? Les objectifs sont délibérément nébuleux, ce qui permet de s'adapter aux circonstances et, à un moment, de pouvoir prétendre qu'ils ont été atteints.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

A Lyon, la guerre autour du nom de Paul Bocuse est déclarée

En 2023, un procès opposera Jérôme Bocuse à l’Institut Paul Bocuse, où siègent les représentants des plus grandes familles lyonnaises. Le fils du célèbre chef veut récupérer son nom. Un séisme qui touche par ricochet le centre d’excellence de la gastronomie voulu par Emmanuel Macron et créé par Laurent Wauquiez à Lyon.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs