Accueil Opinions Chroniques

«Comme on nous parle»: L’algospeak, langue des rebelles

Le XXIe siècle, ère des communications ? Mon œil ! On ne s’est jamais aussi mal compris. Parlez-vous ce nouveau langage destiné à duper les algorithmes des réseaux sociaux ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

C’est une jeune fille qui écrit sur Tik Tok qu’elle a des unalive thoughts. Des pensées de non-vivant. Et qu’elle souffre de depre$$ion parce que, quand elle avait 15 ans, elle s’est fait v10l€r. V10l€r, oui. C’était il y a longtemps, mais le seggs, depuis, impossible. Elle n’en est toujours pas capable.

Si cette utilisatrice du réseau social chinois avait appelé un chat un chat, si elle avait écrit death au lieu d’unalive, si elle avait employé les mots dépression, violer et sexe, elle aurait été purement et simplement gommée. Pas censurée, pas vraiment, mais plutôt déclassée. Invisibilisée. Les algorithmes auraient dirigé son compte vers un chemin sans issue, une impasse, et jamais l’onglet « pour toi », en haut de l’écran, cet outil censé nous montrer ce dont on a envie, ne nous aurait mené jusqu’à elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 18 mai 2022, 0:06

    Excellent !

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs