Accueil Économie Entreprises

Des facteurs masqués pour évaluer la charge de travail lors des tournées

Les facteurs transportent de plus en plus de colis. Quel impact cette évolution a-t-elle sur leur charge physique et mentale ? bpost lance une étude impliquant une cinquantaine de facteurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Plusieurs habitants de Mont-Saint-Guibert ont eu la surprise ce mardi d’ouvrir leur porte à un facteur masqué. Rien à voir avec une poussée épidémique de covid dans les rangs de bpost ou avec une mauvaise blague. Si Renaud, 28 ans, porte ce masque dit « VO2 » sur le nez et la bouche lors de sa tournée, c’est pour qu’on puisse mesurer sa consommation d’oxygène et évaluer l’effort qu’il accomplit. Il participe de façon volontaire à une enquête lancée par son employeur visant à mesurer la charge physique, mentale et cognitive des facteurs lors du tri et des tournées (en camionnette et en vélo électrique cargo). Une cinquantaine de facteurs répartis dans tout le pays vont l’imiter d’ici au mois de juillet. Le test dure une semaine.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Chalet Alain, mardi 17 mai 2022, 19:16

    On pourrait aussi leur mettre des capteurs ailleurs, par exemple pour évaluer leurs réactions en fonction du type de personne qui leur ouvre la porte. Mais ne serait-ce pas une atteinte à la vie privée?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs