Accueil

De l’aide européenne

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Voici quelques semaines, le Parlement européen recevait plusieurs associations polonaises venant en aide aux réfugiées ukrainiennes fuyant la guerre et les violences, en particulier les viols ou la prostitution forcée. Leurs témoignages faisaient état de la difficulté croissante de leur tâche, vu le contexte légal polonais, mais aussi le nombre de personnes que leurs équipes, souvent largement bénévoles, prenaient en charge, et le manque de financement qui se faisait sentir… En parallèle, la Pologne, rejointe par d’autres pays « de première ligne », émettait des critiques quant à la lenteur avec laquelle l’aide européenne est versée…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs