Accueil Économie Entreprises

SNCB: préavis de grève pour le 31 mai

Une grève en soutien à la journée d’action pour la défense des services publics. Ministres et direction de la SNCB veulent augmenter l’offre, les syndicats, unanimes, veulent des garanties d’emplois. Pour atteindre les objectifs de 2032, il faudrait engager 4.000 cheminots en plus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les trois principaux syndicats du rail ont envoyé, à la SNCB, Infrabel et HR-Rail, un préavis de grève pour le 31 mai. Les trains ne rouleront sans doute pas, ou peu, entre le lundi 30 mai à 22h et le mardi 31 mai à 22h. CGSP Cheminots, CSC Transcom et SLFP Cheminots, unanimes, d’un côté comme de l’autre de la frontière linguistique, entendent non seulement y soutenir une journée d’action pour la défense des services publics en Belgique mais aussi souligner les inquiétudes grandissantes des cheminots.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par J.-M. Tameyre, mercredi 18 mai 2022, 7:47

    "derrière ces intentions, il n’y a rien de concret sur les moyens humains et financiers pour y arriver." - Euh? C'est le job de la direction, pas du personnel, de s'occuper de cela ! Encore une histoire de calife à la place du calife ? En attendant, ce sont les voyageurs qui vont trinquer. Et quid du Thalys ? Quid du service minimum obligatoire ?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs