Accueil Monde Europe

La Biélorussie introduit la peine de mort pour «préparation» d’acte de «terrorisme»

Cette nouvelle loi vise notamment la cheffe de l’opposition.

Temps de lecture: 1 min

La Biélorussie a introduit la peine de mort pour la préparation d’attentat ou la «tentative d’acte de terrorisme», selon un décret publié mercredi, cité par les agences russes, des accusations qui visent de nombreux militants de l’opposition, dont sa cheffe exilée.

«Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a signé la loi prévoyant la possibilité de la peine de mort pour une tentative d’acte de terrorisme», selon l’agence Ria Novosti, alors que jusqu’à présent seuls ceux ayant commis un tel acte étaient passibles d’exécution.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 18 mai 2022, 10:08

    Une simple intention terroriste, ou sa concrétisation par des préparatifs, est punissable chez nous aussi. La seule différence est que nous n'appliquons pas la peine de mort.

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 18 mai 2022, 11:08

    L'intention n'est pas punissable. La préparation bien, mais il faut le prouver et c'est compliqué de prouver cela.

  • Posté par Constant Depiereux, mercredi 18 mai 2022, 10:04

    La guerre en Ukraine donne des ailes aux dictateurs (Turquie, Bielorussie ...)

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 18 mai 2022, 11:12

    Oui, mais dans une certaine mesure tous ces dictateurs et juntes militaires qui se réveillent sont organisés par le FSB (service secret russe). Ce qui se passe au Mali et au Tchad est entièrement orchestré par la russie. En Bielorussie aussi et un certain nombre d'autres pays aussi. Le jour où poutine tombera, ces dictatures tomberont aussi.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une