Accueil Société

Cybercriminalité: le «gang» de ransomware Lockbit revendique l’attaque du réseau hospitalier Vivalia

Cette organisation criminelle, connue pour avoir attaqué le Barreau de Charleroi en octobre, assure sur son site hébergé sur le darkweb qu’elle est parvenue à extraire et à crypter 400 GB de données des serveurs du réseau hospitalier. Elle menace de les mettre en libre téléchargement d’ici 8 jours, si une rançon n’est pas payée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Le coupable de l’attaque informatique qui a terrassé les serveurs du réseau Vivalia, gestionnaire de plusieurs hôpitaux et maisons de repos en province du Luxembourg, semble avoir un nom et une signature. Le « gang » de ransomware Lockbit, spécialisé dans le vol et le chiffrage de données de ses victimes, a effectivement revendiqué sur sa plateforme accessible via le darknet l’attaque qui a frappé ce week-end cette intercommunale, paralysant plusieurs de ses services opérationnels depuis lors.

L’information a été dans un premier temps relayée sur Twitter par Anis Haboubi, analyste belge en cybersécurité. Nous avons pu la confirmer en nous rendant sur le site de Lockbit, où le nom de l’intercommunale belge a bien été ajouté au tableau de chasse de l’organisation criminelle, à côté notamment de ceux d’une PME de Cologne spécialisée en audit ou encore d’une société d’avocats basée en Argentine, récemment piratées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 21 mai 2022, 16:53

    Rappelons quand même que le même <Vanloo> : Après avoir prétendu être; je cite : "... après 35 ans passés dans la force aérienne belge dont plus dans la moitié dans les domaines du renseignement et l' appui aux missions" Fin de citation. Ce sale TRAÎTRE qui dévoile des "secrets-défense" dans son post du 13/03/2022 à 23h ... n'est en fait qu'un vulgaire TROLL de la guerre cybernétique de la Russie Poutinienne. Relisez svp...

  • Posté par Vanloo , mercredi 18 mai 2022, 21:48

    A force de mettre tout ses oeufs dans le même panier. Pour foutre en l'air la Belgique, rien de plus facile faire sauter quelques centrales électriques et "fermes informatiques" , sans communications, ni électricité le chaos s'installe et le système économico-social s'effondrera rapidement et la loi de la jungle régnera Pour les incrédules, qu'ils relisent le très bon roman prémonitoire "RAVAGE" de René Barjavel écrit en 1942

  • Posté par Huys Eric, mercredi 18 mai 2022, 12:43

    Aah les bienfaits de la digitalisation: ça rend la vie tellement plus facile, réduit tellement les frais (moins de personnel), etc. Évidemment il y’a un coût: moins de vie privée et moins de liberté… Mais ça, que voulez-vous, c’est le progrès mon bon Monsieur !

  • Posté par Usual Suspect, mercredi 18 mai 2022, 12:37

    Si vous les citoyens de la région et les patients de l'intercommunale savaient à quoi jouent les membres de la direction de celle-ci. Ils se disputent entre eux comme des chiffonniers car leur principale préoccupation est la répartition des participations au budget pour chaque commune impliquée, au nombre de 44... Evidemment je vous laisse imaginer les tractations, les comptes d'apothicaires, les calculs électoraux et les magouilles politiciennes qui en découlent…

  • Posté par cluzeau jean, mercredi 18 mai 2022, 13:59

    Nous le savons et nous savons aussi que cette intercommunale est infestée par des parasites en tous genres. Il est impossible de compter le nombre de "présidents de ceci ou cela , de chargés de missions , de coordinateurs de toutes sortes , de chargés de projets , de conseillers en tout et n'importe quoi......" Il serait peut être plus utile pour la population d'engager du personnel soignant,mais cela paraît impossible ! La fuite du personnel soignant n'est pas toujours due à la proximité du GDL . Nombre d'entre eux quittent ce "bazar" pour d'autres institutions.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs