Accueil Société

Des étudiants de l’Ephec suspendus après des propos racistes

L’école a indiqué mardi prendre l’affaire « très au sérieux » sur son compte Twitter.

Temps de lecture: 2 min

L’affaire a éclaté à la suite d’une rencontre le 12 mai dernier, entre des élèves du campus de Woluwe-St-Lambert, et de Louvain-la-Neuve. En effet, plusieurs étudiants de Louvain-la Neuve ont envoyé des messages racistes et déplacés dans un groupe de messagerie privée. Rendus publics et circulant désormais sur les réseaux sociaux, ces messages visent des élèves de Woluwe.

« On dirait un groupe de rap afro »

« C’est un gang, il y a 20 noirs et 20 rebeus », « ça fait pas cher le safari », ou encore « on dirait un groupe de rap afro » sont quelques exemples des messages envoyés. Si tous les élèves n’ont pas pris part à cet échange, certains ont tout de même « liké » les messages.

L’Ephec réagit

Ayant eu vent de l’histoire, l’Ephec a rapidement réagi, en précisant prendre l’affaire « très au sérieux », et tenir un conseil de discipline dans les jours à venir. Une dizaine d’étudiants est concernée par la procédure.

Toutefois, l’école précise ne pas cautionner non plus les menaces envoyées aux auteurs des propos. "L'ampleur que cela prend sur les réseaux sociaux ne nous aide pas", déclare Emmanuelle Havrenne, directrice-présidente de l'Ephec à « La Libre Etudiant ». "Nous ne cautionnons ni les propos initiaux, ni les appels à la violence qui ont suivi."

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko