Accueil Culture Musiques

Lykke Li: une fantaisie féminine sensuelle

EYEYE

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

La chanteuse suédoise – qui doit beaucoup de sa notoriété au remix de I Follow Rivers par notre Magician national – publie son cinquième album pour lequel elle retrouve à la production le partenaire de ses débuts en 2008, Björn Yttling (de Peter Bjorn and John). EYEYE (un titre palindrome qui se prononce « eye » et non « aï aï ») a été enregistré dans sa chambre à Los Angeles dans le plus grand dépouillement vocal. Chaque titre est accompagné d’un visuel « narrant l’histoire des éternels cycles de l’amour, de l’addiction et de l’obsession », dit l’intéressée. Une vision romantique d’une « fantaisie féminine » sensuelle qui se veut débarrassée d’instruments digitaux pour préserver les sonorités organiques (elle précise même que son micro a coûté 70 dollars) et la fraîcheur vocale d’une partition analogique intimiste qui nous plonge dans un « hyperspace » aux belles mélodies pop. Comme s’il s’agissait de se promener dans la nature nordique. Les vidéos sont visibles sur toutes les plateformes.

PIAS.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une