Accueil Culture Musiques

The Black Keys: un petit miracle

Dropout Boogie

Fiche - Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Onze albums en dix ans, il n’y a pas à dire : ça bosse à Nashville. Après l’album de reprises trempées dans le blues du delta, Delta Kream, Dan Auerbach et Patrick Carney nous reviennent avec le blues-rock de leurs débuts et de nouveaux partenaires de jeux. Billy F. Gibbons (ZZTop), Greg Cartwright (Reigning Sound) et Angelo Petraglia (Kings of Leon) viennent gratouiller comme des joyeux lurons au jardin d’enfants. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que le premier single tiré de ce disque soit Wild Child. Ces sessions de Dropout Boogie sont une nouvelle occasion pour les Black Keys de plonger dans les racines du sud-américain, avec ce sens laid back paresseux comme un fleuve endormi qui, sur Good Love et ce bon Billy, est un petit miracle.

Nonesuch-Warner Music.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une