Accueil Guerre en Ukraine

Elargissement de l’Otan: rencontre «extrêmement positive» entre la Turquie et les Etats-Unis

La Turquie avait menacé de bloquer l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a qualifié « d’extrêmement positive » sa rencontre mercredi avec son homologue américain Anthony Blinken à New York alors qu’Ankara menace de bloquer l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan.

« Je peux dire que nous avons eu une rencontre extrêmement positive », a déclaré le chef de la diplomatie turque aux journalistes à l’issue d’une réunion avec son homologue américain.

La rencontre de M. Cavusoglu et de M. Blinken a eu lieu dans le cadre du « mécanisme stratégique entre les Etats-Unis et la Turquie », destiné à améliorer les relations entre les deux pays marquées ces dernières années par de vives tensions. La menace d’Ankara de bloquer l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan a aussi été à l’ordre du jour.

« Blinken a assuré que les Etats-Unis vont transmettre les messages nécessaires pour dissiper les préoccupations de la Turquie » à ce sujet, a affirmé M. Cavusoglu.

La Turquie reproche aux deux pays nordiques de faire preuve de mansuétude envers les rebelles kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) considéré comme une organisation terroriste. « Il est inadmissible que des alliés, ou ceux qui veulent adhérer à l’alliance, soutiennent des organisations terroristes qui nous visent », a réagi M. Cavusoglu. « Il est aussi inacceptable qu’ils imposent des restrictions en vente d’armes vers un allié », a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis sont « confiants quant au fait que la Suède et la Finlande auront une procédure d’adhésion (à l’Otan) efficace et quant à la possibilité de répondre aux inquiétudes de la Turquie », a cependant fait savoir mercredi la Maison Blanche.

Le chef de la diplomatie turque a aussi affirmé être optimiste sur l’avancement du dossier de l’exportation d’avions de combat américains F-16, demandés par la Turquie. « Les pourparlers techniques entre les militaires avancent de manière très positive. Il y a aussi des messages positifs provenant du congrès », a-t-il affirmé en référence à l’accord que le parlement américain doit donner pour cette exportation.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Hiersoux Michel, jeudi 19 mai 2022, 10:49

    Ce Herr Dog Ane est vraiment un problème pour l'Europe et l'OTAN... et si on rayait la Turquie de l'OTAN et transfèreraient les bases américaines en Grèce !!

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 19 mai 2022, 19:15

    Excellente initiative mais hélas ... Comme Erdogan a déjà acheté de fusées chez les Russes pourquoi ???

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une