Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: la Russie prend de nouvelles sanctions

Suite à l’expulsion de diplomates russes du Portugal, la Russie a pris sa revanche en déclarant cinq collaborateurs de l’ambassade portugaise « personae non gratae ».

Temps de lecture: 2 min

La Russie a annoncé jeudi l’expulsion de cinq diplomates portugais en représailles à celle de dix russes décidée dans la foulée de l’offensive russe en Ukraine, au lendemain d’annonces similaires concernant des dizaines de diplomates français, italiens et espagnols.

L’ambassadeur du Portugal en Russie a été convoqué jeudi au ministère russe des Affaires étrangères, qui a « vivement protesté contre la décision provocatrice des autorités portugaises de déclarer “personae non gratae” dix collaborateurs de la mission étrangère au Portugal », a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué.

« En réponse, cinq collaborateurs de l’ambassade du Portugal en Russie sont déclarés “personae non gratae”  », ajoute-t-elle, précisant qu’ils avaient 14 jours pour quitter le pays.

« Le gouvernement portugais proteste contre cette décision des autorités russes qui n’a d’autre justification que de simples représailles », a réagi le ministère des Affaires étrangères portugais dans un communiqué. « Contrairement aux diplomates russes expulsés du Portugal, les diplomates portugais menaient des activités strictement diplomatiques en totale conformité avec la Convention de Vienne », a-t-il précisé.

Mercredi, Moscou avait déjà annoncé l’expulsion de 34 diplomates français, 27 diplomates espagnols et 24 diplomates italiens, en riposte à des mesures similaires dans ces pays, décidées après le début de l’offensive russe en Ukraine le 24 février.

De nombreux autres pays européens, comme l’Allemagne, la Slovénie, l’Autriche, la Pologne, la Grèce ou la Croatie, ont massivement expulsé des diplomates russes. Dans certains cas, ces expulsions ont été accompagnées d’accusations d’espionnage.

Moscou a promis de répondre à chacune de ces mesures et des dizaines de diplomates occidentaux ont déjà été expulsés de Russie.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 19 mai 2022, 19:42

    Réaction d’un malade aux abois. Et s’il compte sur la Chine, il se plante : les 140 M d’habitants d’un pays dont le pib est équivalent à celui de l’espagne ne remplaceront pas la manne que représente l’Europe. Fin de la conversation.

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 19 mai 2022, 15:17

    Hier, Poutine a fermé les bureaux de radio -tv Canada installés à Moscou depuis 44 ans. Les journalistes doivent quitter immédiatement leur habitation moscovite et rentrer au Canada.

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 19 mai 2022, 14:06

    C'est rigolo, égrène-t-il ses annonces pour avoir quelque chose à annoncer chaque jour ou bien est-ce le résultat d'une pagaille au ministère des affaires étrangères ? Un peu des deux sans doute.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 19 mai 2022, 22:15

    Ça va toujours, la propagande pro-Kremlin, M. Radu?

  • Posté par Nica Radu-Catalin, jeudi 19 mai 2022, 14:27

    Ce qui est surtout rigolo est que l'Europe peut jeter des sanctions à la figure et c'est justifié à ses yeux mais la Russie ne peut rien faire car injustifié. Bref Poutine voit cela plus comme l'Europe se saborde elle même et il profite bien aussi de couper les ponts avec la vieille Europe inféodée aux USA et se tourner vers la Chine pour créer d'autres ponts. Tout ceci n'est que de la géopolitique mais l'autosuffisance de l'Europe fait peine à voir et elle ne comprend toujours pas que les sanctions conte la Russie doivent être plus que sous pesées pour qu'elle ne se retournent pas contre la vraie population eurpéenne.

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une