Accueil Guerre en Ukraine

La Russie s’est préparée à la crise alimentaire avant son offensive en Ukraine

Le Kremlin a affirmé jeudi que la Russie s’était préparée dès la fin 2021 à la crise alimentaire qui a touché le monde avec le déclenchement du conflit ukrainien en février 2022.

Temps de lecture: 2 min

Le conseiller au Kremlin, Maxim Orechkine a relevé lors d’un forum de la jeunesse à Moscou que « la principale cause de la faim dans le monde qui aura lieu cette année, ce sont les mesures économiques irréfléchies des États-Unis, de l’UE », références aux sanctions qui frappent la Russie, minant ses capacités d’exportations d’engrais et de blé.

Il a souligné, selon les agences russes, que le président Vladimir Poutine avait préparé le pays aux conséquences d’une crise alimentaire mondiale dès la fin 2021, c’est-à-dire avant l’offensive contre l’Ukraine de février 2022 que Moscou démentait préparer à l’époque, et alors que la crainte d’un conflit poussait déjà les prix alimentaires mondiaux à la hausse.

« Vladimir Vladimirovitch (Poutine) avait compris que ces questions (alimentaires) pouvaient toucher la Russie. Ainsi, on a commencé dès la fin de l’année dernière à préparer activement la Russie à la faim dans le monde », a-t-il dit.

A l’époque, la Russie était déjà confrontée à une inflation de prix alimentaires et avait introduit des restrictions ou des taxes sur les exportations de céréales, d’huiles et d’engrais.

« Ça nous permet d’être sûr de nous » aujourd’hui, a dit M. Orechkine.

Selon Moscou, ce n’est en aucun cas l’entrée de son armée en Ukraine, l’un des principaux exportateurs mondiaux de blé, qui provoque une crise alimentaire, mais bien les sanctions occidentales décidées en représailles.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Rabozee Michel, jeudi 19 mai 2022, 15:56

    N'oublions pas que les Russes ont aussi fait main basse (i.e. volé) des chargements de céréales ukrainiens pour se les approprier...

  • Posté par Bruynseels René, jeudi 19 mai 2022, 15:10

    Cela démontre à suffisance la duplicité du maître du Kremlin. Mais qui en doutait encore. Cela dit, les aveux de ce monsieur valent ce que valent les déclarations de la propagande russe.

  • Posté par H-DW M, jeudi 19 mai 2022, 14:52

    Et bien si l'état de préparation de la Russie à cette crise alimentaire est le même que l'état de préparation de l'armée à la guerre il ne fera pas bon être en Russie non plus dans les prochains mois...

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 19 mai 2022, 19:49

    A la lecture de l’article, la même idée m’est venue à l’esprit !

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 19 mai 2022, 15:17

    Oui. C'est tout de même étonnant que l'armée russe en Ukraine prenne une telle raclée. On pourrait penser qu'au début, Poutine n'a pas envoyé ses meilleurs hommes et ses meilleurs équipements pensant ne pas avoir à faire face à une résistance importante, mais depuis lors, il a eu tout le temps de changer son fusils d'épaule, si j'ose dire, et envoyer ses meilleurs hommes et ses meilleurs équipements. Serait-ce qu'en fait ce que nous voyons en Ukraine est l'état réel de l'armée russe, et qu'il n'y a rien de mieux à l'arrière pour y être envoyé? Ou serait-ce que Poutine garde cette partie-là en réserve pour une autre offensive, ailleurs?

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une