Accueil Opinions Chroniques

«Déjà vu»: L’Otan s’est retrouvé un ennemi

Vladimir Poutine a ramené le monde à l’âge des « deux Blocs ». Une époque où chacun était sommé de choisir son camp…

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

S’il a voulu, en envahissant l’Ukraine, envoyer un avertissement aux Occidentaux et aux voisins de la Russie tentés de rejoindre l’Otan, Vladimir Poutine a obtenu exactement l’effet inverse de celui recherché. Non seulement la Finlande et la Suède, pays historiquement neutres, ont déposé leur demande d’adhésion alors que le sujet n’était pas à l’ordre du jour il y a trois mois à peine, mais l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, qu’Emmanuel Macron déclara en état de «<UN>mort cérébrale<UN>» en novembre 2019, vit une seconde jeunesse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 21 mai 2022, 16:47

    On oublie également de signaler le fameux "Memorandum de Budapest" du 5 décembre 1994 ... Et par laquelle la Fed. de Russie reconnu l'intégrité territoriale de l'Ukraine en échange de la cession de TOUT l'armement nucléaire qu'elle possédait !! Avec un tel armement (tactique et stratégique) , je ne crois pas que ladite Fed de Russie aurait même osé "tutoyer" l'Ukraine aujourd'hui ! Dommage, d'avoir signé avec le diable !

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 22 mai 2022, 19:01

    L'Otan est un organe de DÉFENSE ... elle ne "cherche pas" d'ennemis. Maintenant; lorsque on "la joue à l'envers" comme Poutine ... On oublie que l'agresseur est la Russie et l'Ukraine la victime !! Simple.

  • Posté par Vanloo , vendredi 20 mai 2022, 19:36

    Déjà une sérieuse erreur sur le fond Mr William Bourton, en 1999, ce n'est le Kosovo qui sera bombardé par l'Otan et ses séides, mais la Serbie

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs