Accueil Sports Tennis Grands Chelems

Amélie Mauresmo: «Les nouveautés seront nombreuses pendant ce Roland-Garros»

Amélie Mauresmo (42 ans) est la première directrice de tournoi dans l’histoire de Roland-Garros mais, pour elle, l’important est ailleurs. Notamment dans une épreuve qu’elle veut plus ouverte aux spectateurs, avec aussi un regard particulier sur le bien-être des joueurs afin « qu’ils nous offrent le plus grand spectacle possible ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Ce jeudi soir, lors du tirage au sort, et donc du lancement officiel de ce Roland-Garros 2022, Amélie Mauresmo (42 ans) a enfilé sa toute nouvelle tenue de directrice de l’épreuve parisienne. Un moment historique pour le tournoi français (l’US Open est aussi dirigé par une femme, Stacey Allaster, depuis 2020) que l’ex-joueuse préfère balayer d’un revers (à une main) pour recentrer le débat sur l’événement. Déjà quand elle était sur le court (nº1 mondiale durant 39 semaines, 25 titres dont 2 Grands Chelems en 2006, pour rappel), la fille de Saint-Germain-en-Laye n’avait pas peur d’afficher ses convictions. Elle a encore brisé les codes en devenant la coach d’Andy Murray (2014-2016) et de Lucas Pouille (2018-2020). En décembre dernier, elle a pris la succession de Guy Forget au poste nº1 de Roland-Garros et, désormais, elle a « hâte que le tournoi commence ». Nous aussi ! Interview de celle qui trouve « dommage » d’écrire l’histoire parce qu’elle est une femme…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Grands Chelems

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs