Accueil Sports Football Football belge Charleroi

Les Zèbres bien inspirés sur les prêts avec option

En levant l’option de Bayo pour un gros million et demi d’euros, Charleroi réussit encore un joli coup, à la fois sportif et financier. Bien que les prêts avec option d’achat ne soient pas la norme au Mambourg, il y a eu des réussites marquantes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

En 2019, soit un an après avoir obtenu le prêt avec option d’achat de Victor Osimhen en provenance de Wolfsbourg, le Sporting de Charleroi recrutait Frank Tsadjout selon la même formule depuis le Milan AC. Dans les bureaux sambriens, l’idée était de donner un nouvel élan à la carrière de l’attaquant camerounais, bloqué à Milan dans l’ombre des stars locales, de la même façon qu’il l’avait fait avec son prédécesseur nigérian, qui avait quitté la Bundesliga pour la Pro League malgré des tests médicaux loupés à Zulte Waregem et au FC Bruges. Cela ne s’était pas aussi bien passé pour l’attaquant milanais dont le second prêt avec option avait finalement été rapidement interrompu, faute de temps de jeu sous les ordres de Karim Belhocine, pour rejoindre la Serie B italienne, où il est toujours actuellement prêté par Milan.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Charleroi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs