Accueil Culture Cinéma

Festival de Cannes - Kirill Serebrennikov: «La culture russe a toujours été anti-guerre»

Libéré de son assignation à résidence et exilé à Berlin, le cinéaste dissident est à Cannes avec « La femme de Tchaïkovski », une flamboyante tragédie de l’intime, et défend la culture russe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs