Accueil Société

Villégiatures: les saisons estivales passent, les hébergements insolites restent

Cabanes, refuges, tipis ou autres hamacs sous toile occupent une part de moins en moins négligeable des offres touristiques. Pour le sociologue Olivier Sirost, ils témoignent d’un retour aux sens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

La principale qualité d’un logement de vacances en 2022 ? Qu’il soit insolite, pardi ! Bon, on exagère un peu. Mais pas tant que cela tout de même, à voir les offres d’hébergement qui ringardisent définitivement ces derniers mois hôtels en bord de mer et chalets à la montagne, par exemple, et promeuvent à la place la cabane – flottante ou non –, la yourte, le tipi, la bulle, le hamac sous toile, la péniche ou le phare, dans une liste qui ne pourrait être exhaustive tant l’imagination en la matière semble presque inépuisable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs