Accueil Culture Musiques

Le combat des festivals au Core de Bruxelles

Il y aura du monde cet été au Heysel. A commencer ces 27 et 28 mai par le Core Festival. Le bourgmestre Philippe Close nous dit défendre ce dynamisme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Il est loin le temps où football et salons se partageaient seuls le plateau du Heysel. Dorénavant c’est la musique qui y donne le la avec le Palais 12, le retour de Couleur Café et d’Arena 5, les Stones, Ed Sheeran et Coldplay au stade roi Baudouin et les petits nouveaux Core Festival et Atom Festival.

Cela fait beaucoup et c’est bien si ces événements font le plein même si on peut regretter la disparition au centre-ville du BSF qui avait son public. « Il est de plus en plus compliqué de monter de gros shows dans le centre », nous a confirmé le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close. « On est un peu victimes de notre succès. Bruxelles-les-Bains aussi a dû s’arrêter. On manque de place. D’autres événements non musicaux continueront d’être organisés, comme le tapis de fleurs à la Grand-place. On peut être satisfaits de l’offre proposée par la Ville mais je dis aussi aux dix-huit autres communes d’être le réceptacle d’événements urbains. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs