Accueil Culture Livres

«Marginales»: raconter l’actualité par la fiction

Vincent Engel veut redonner de l’élan à cette revue historique qui a marqué les lettres belges. « Le Soir » est partenaire.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

M arginales a été créée en 1945 par l’écrivain Albert Ayguesparse, prix Rossel 1952, l’homme de lettres Pierre-Louis de Muyser et le politicien Joseph Bracops. Ayguesparse l’a dirigée jusqu’en 1990, il avait alors 90 ans. C’était un écrivain engagé, un poète du réalisme social. Il voulait faire de sa revue la voix de la littérature belge dans le concert social.

La revue a hiberné pendant sept ans. Jusqu’en 1998 et son nº 230. Et c’est Jacques De Decker, ancien journaliste au Soir, secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique, qui l’a ressuscitée. « C’est lui qui lui a donné son inflexion actuelle : parler de l’actualité à travers le prisme de la fiction », explique Vincent Engel, écrivain, chroniqueur et professeur à l’UCLouvain et à l’Ihecs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs