Accueil Monde Europe

L’ex-dirigeant allemand Schröder quitte finalement son poste chez Rosneft

L’ancien chancelier était sous une forte pression pour son implication dans le groupe pétrolier russe.

Temps de lecture: 2 min

L’ex-chancelier allemand Gerhard Schröder, proche de Vladimir Poutine, va finalement quitter le conseil d’administration de Rosneft, a annoncé le groupe pétrolier russe. Selon Rosneft, M. Schröder a informé la compagnie qu’il ne pouvait prolonger ses fonctions au sein du conseil d’administration.

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, l’ancien Président du parti social-démocrate allemand était sous le feu des critiques pour son implication au sein d’entreprises publiques russes. Malgré plusieurs demandes et des avertissements issus du SPD, le parti qu’il a dirigé plusieurs années, M. Schröder continuait jusqu’ici à soigner ses relations avec la Russie.

Privé de ses avantages d’ex-dirigeant

Cette annonce intervient un jour après que l’Allemand a été privé de plusieurs avantages d’ex-dirigeant. Jeudi, le Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, l’a par exemple privé de ses bureaux à la chambre des députés et du budget mis à sa disposition pour du personnel. Un privilège qui coûtait 400.000 euros par an aux contribuables. Cette décision a été qualifiée de « parfaitement cohérente » par l’actuel chancelier Olaf Scholz.

Le même jour, le Parlement européen adoptait une résolution non-contraignante pour demander à inscrire le social-démocrate sur la liste des personnes sanctionnées par l’UE. Une mesure qui s’ajoutait donc à la pression subie par Schröder en Allemagne et au sein de sa famille politique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une