Accueil Économie

Cuisine: «On prie pour que le four commandé soit bel et bien livré»

A la hausse des prix s’ajoute, pour les cuisines équipées, le problème des délais de livraison. Qui obligent certains cuisinistes à installer les meubles sans certains électroménagers… en espérant être bientôt livrés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Cela fait 15 ans qu’il travaille dans la cuisine équipée et il n’a jamais connu de hausses pareilles. Gauthier Van Parys, à la tête de plusieurs enseignes Schmidt et administrateur de l’Upec (Union professionnelle des concepteurs de cuisines équipées), regrette non seulement l’ampleur des hausses mais aussi leur caractère imprévisible voire soudain dans un domaine où, comme partout ailleurs dans la construction, les projets se déploient sur une échelle de plusieurs mois.

« Avant, on signait avec une visibilité sur les prix. Désormais, on encaisse plusieurs hausses sur l’année, parfois tous les mois », assure-t-il. « Et tous les composants sont concernés : les meubles, les sanitaires ou l’électroménager… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs