Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Thierry Neuville, poissard au Portugal

Alors qu’il pointait en 2e position derrière Evans, Thierry Neuville a une fois de plus été trahi par son Hyundai. Il n’a pas abandonné, au contraire de Loeb et Ogier, mais est retombé 7e. Le rallye reprend ce samedi matin.

Temps de lecture: 2 min

Thierry Neuville avait prévu de « morfler » en démarrant deuxième – derrière Rovanpera – sur les routes poussiéreuses de la première étape du rallye du Portugal, vendredi. Et il jouait pourtant les premiers rôles, juste derrière Elfyn Evans (avantagé, lui, par son ordre de départ), et devant Rovanpera, héroïque lui aussi au volant de sa Toyota.

L’abandon des deux « Sebs »

On en était alors à l’antépénultième spéciale de la journée, et l’on avait alors déjà enregistré l’abandon des deux « Sebs ». Étonnant leader au volant de la Ford Puma qu’il avait amenée au succès lors du Monte-Carlo, Sébastien Loeb avait commis une erreur de débutant en sortant de la route dès le début de la deuxième boucle. Quant à Sébastien Ogier, il avait été forcé à se retirer après avoir enduré deux crevaisons alors qu’il n’avait embarqué qu’une roue de secours. L’occasion pour le champion du monde en titre de soigner une nouvelle fois ses « amis » de Pirelli. Difficile cependant de lui donner tort devant une nouvelle hécatombe du genre…

« Cardan cassé »

Bref, les choses se présentaient donc plutôt bien pour notre compatriote. Jusqu’à l’avant-dernière spéciale, de laquelle il est sorti en furie, avec une minute et demie de retard sur le meilleur temps ! « J’ai perdu une roue sur la liaison avant la spéciale, et quand j’ai tenté de la refixer, j’ai réalisé qu’un cardan était cassé ! », fulminait Neuville, une nouvelle fois victime d’une mécanique fragile, là où il aurait dû s’en sortir à bon compte.

Evans et Rovanpera devant

Du coup, après la super-spéciale de Lousada, le classement était dominé par les Toyota d’Evans et Rovanpera, isolés en tête et séparés d’une dizaine de secondes. À plus d’une demi-minute, on retrouvait alors un peloton de seconds couteaux composé de Sordo (Hyundai), Katsuta (Toyota), Greensmith (Ford) et Loubet (Ford) réunis en une trentaine de secondes, tandis que Neuville pointait en 7e position. Pour peu que sa voiture le lui permette, on peut s’attendre à ce qu’il sonne la charge ce samedi pour tenter de retrouver le podium.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb