Accueil Guerre en Ukraine

Les crimes de guerre en Ukraine «ne resteront pas impunis», affirme Didier Reynders

Didier Reynders, a affirmé ce samedi que les crimes de guerre en Ukraine seraient poursuivis et que les atrocités commises « ne resteraient pas impunies ».

Temps de lecture: 1 min

Le Commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, a affirmé samedi à Turin que les crimes de guerre en Ukraine seraient poursuivis et que les atrocités commises « ne resteraient pas impunies ».

Didier Reynders a indiqué au journal italien La Stampa que onze Etats membres enquêtaient sur les crimes de guerre en Ukraine et que 600 suspects avaient déjà été identifiés.

Les enquêtes se poursuivent en Ukraine et dans d’autres pays européens grâce aux témoignages des personnes ayant fui la violence et les combats, a ajouté le Commissaire européen.

Les preuves doivent être collectées correctement, a-t-il précisé, « car si des fake news y étaient ajoutées, ce serait un désastre », conclut Didier Reynders.

Un soldat russe est actuellement jugé à Kiev pour crime de guerre en Ukraine. Il sera fixé lundi sur son sort.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Grand Bluff, lundi 23 mai 2022, 15:13

    je ne vénère ni le régime russe, ni le régime chinois mais je m'intéresse à la situation qui prévaut là où je vis, en Europe. Votre argument éculé "de la dernière chance" en dit long sur votre capacité à saisir la (triste) réalité du milieu qui vous entoure et surtout du système qui le dirige. Étonnant que vous retrouviez soudainement la vue lorsqu'il s'agit des russes, des chinois, des iraniens ou des coréens du nord alors que vous demeurez aveugle par complaisance vis-à-vis de la tutelle américaine qui s'est abattue sur l'Europe depuis 1945... la vérité dérange surtout ceux qu'elle arrange au premier chef, n'est-ce pas ?

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, dimanche 22 mai 2022, 12:03

    Ce forum est de plus en plus pollué par les propagandistes d'extrême gauche comme d'extrême droite qui n'ont bien entendu pas les c... de publier sous leur vrai nom. Or cette démocratie à la sauce US sur laquelle ils crachent à longueur d'articles leur permet de s'exprimer sans aucune limite de décence, ce qui leur serait bien entendu interdit dans les régimes russes ou chinois qu'ils vénèrent tant. A gerber.

  • Posté par Grand Bluff, dimanche 22 mai 2022, 7:40

    @massacry olivier : Si on regarde la situation qui prévaut en Europe, on ne peut certainement pas dire que c'est le continent des libertés. La surveillance quasi-généralisée qui tend justement à rejoindre celle de la Chine avec des caméras (à reconnaissance faciale (?) ainsi que d'autres outils utilisés illégalement par nos forces de l'ordre > logiciel espion israélien pour ne pas le citer). Et puis avec un peu de lucidité tout-de même comment définir un continent qui a renoncé à sa souveraineté (de force) depuis 1945 en étant occupé par les forces militaires américaines ??? Vous connaissez le nombre de bases américaines sur le sol européen...? Si ce n'est pas une occupation militaire ça, je ne vois pas ce que c'est d'autre (en plus d'être soumis idéologiquement à la propagande systématique de Washington par le biais de tous nos médias principaux, à leur économie et à leur culture, qui ne sera jamais la nôtre, les jeux vidéos sont le "produit culturel" n°1 aux USA... ça laisse songeur et à tout le moins dubitatif quant-à la nature de leur "culture" :-))))) Lorsque la totalité des dirigeants européens soumettent leurs populations aux règles insanes des marchés financiers (ce qu'ils nomment "démocraties libérales) il n'y a même plus besoin de faire appel à une intervention militaire ou à un état contre-insurrectionnel puisqu'il n'existe plus aucune possibilité d'insurrection dans notre occident libéral. Et vous appelez ça une zone de libertés vous..? Faut avoir beaucoup d'imagination et renoncer aux principes fondamentaux des droits garantis par nos constitutions, non ?

  • Posté par Martin Roland, dimanche 22 mai 2022, 11:39

    Votre com. me laisse encore plus songeur. Par chance, aussi bien Oliver Massacry que moi et encore bien d'autres , nous nous rendons compte que nous avons la liberté d'exprimer nos choix (vous aussi) partout et de savourer la paix que nous confère l'OTAN et les Américains. Quand on voit qu'en Russie, il ne reste plus que la "presse de propagande" , que montrer une affiche anti guerre est passible de prison et qu'en 20 ans le gangster du Kremlin laisse derrière lui un pays qui n'a que du pétrole et des armes de mauvaise qualité pour subsister, franchement mon (notre) choix est vite fait .

  • Posté par Framboise Rémi, dimanche 22 mai 2022, 1:09

    @martin roland : mon "héros"??? merci de me juger sans me connaître, mais vous vous trompez complètement, ce boucher n'est pas du tout mon héros. Ca va peut-être vous étonner, mais on peut très bien être contre l'impérialisme américain ET contre l'impérialisme russe. Par contre, dénoncer l'un sans dénoncer l'autre me paraît très hypocrite et/ou pas crédible du tout. Même chose pour ceux qui dénoncent les crimes de guerres des russes, mais pas ceux des israëliens. On appelle ça l'indignation sélective, vous connaissez?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une