Accueil La Une Économie

Les députés néerlandais demandent la fermeture des centrales belges

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les députés néerlandais ont adopté mardi un texte demandant à leur gouvernement de prier la Belgique d’arrêter deux de ses réacteurs nucléaires, Doel 3 et Tihange 2, dont la sécurité fait polémique, a indiqué la chambre basse du parlement.

«Le texte a été accepté à 78 voix contre 72», a indiqué à l’AFP une porte-parole de la chambre basse du parlement, Nancy Podt-van Ulden. La motion avait été déposée par les travaillistes du PvdA et les socialistes du SP.

La sûreté des centrales belges fait polémique depuis plusieurs années, en Belgique mais surtout dans les pays voisins. L’Allemagne et le Luxembourg avaient demandé en avril l’arrêt provisoire des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, dont les cuves présentent des milliers de microfissures, dans l’attente de tests complémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fernand Stenuit, mardi 7 juin 2016, 18:55

    Faire polémique est facile .Mais c'est pas pour cela que c'est raisonnable . Les centrales au charbon de l'Allemagne font plus de mort que les centrales nucléaires . C'est aux techniciens et ingénieurs de dire la vérité, et au gouvernement belge de prendre ses responsabilités .

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs