Accueil Société

Kate Moss, indestructible brindille

Le mannequin britannique aux 27 ans de carrière pose avec sa fille de 13 ans en Une du « Vogue Italia ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

C’est le Kurt Cobain de la mode. Le Basquiat des podiums. Le Cyril Collard du papier glacé. Hormis le fait qu’elle ait survécu, elle, aux années 90, Kate Moss a, comme eux, cette fragilité de chat blessé, cette rage de vivre qui appelle les excès.

Kate Moss jongle avec ce paradoxe : elle est à la fois le mannequin dont la carrière est la plus longue et le premier top trash de l’histoire. Trop maigre, trop cernée, pas trop propre, pas trop fraîche, peinte nue par Lucian Freud, surprise par le Daily Mirror devant un rail de coke, pataugeant dans la boue de Glastonbury au bras du chanteur Peter Doherty, ou remontons plus loin, détruisant en riant, amoureuse et défoncée, des suites présidentielles avec Johnny Depp…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs