Accueil Monde Asie-Pacifique

Les Etats-Unis interviendraient à Taïwan en cas d’invasion chinoise

C’est ce qu’a assuré le président américain Joe Biden, précisant notamment que la Chine « flirte avec le danger ».

Temps de lecture: 2 min

Le président américain Joe Biden a prévenu lundi à Tokyo que les Etats-Unis défendraient militairement Taïwan si Pékin envahissait l’île autonome, avertissant que la Chine « flirte avec le danger ».

Joe Biden prêt à honorer son « engagement »

« C’est l’engagement que nous avons pris », a déclaré M. Biden quand on lui a demandé lors d’une conférence de presse si les Etats-Unis interviendraient militairement contre une tentative chinoise de s’emparer de ce territoire par la force.

« Nous étions d’accord avec la politique d’une seule Chine, nous l’avons signée (…) mais l’idée que (Taïwan) puisse être pris par la force n’est tout simplement pas appropriée », a-t-il dit.

Les Chinois « flirtent déjà avec le danger en ce moment en volant si près (de Taïwan) et avec toutes les manoeuvres qu’ils entreprennent », a déploré M. Biden.

Le président américain a fait ces déclarations lors d’une conférence de presse commune avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida, avec lequel il s’est longuement entretenu à Tokyo.

M. Kishida a de son côté déclaré que le Japon et les Etats-Unis « vont surveiller les récentes activités de la marine chinoise, ainsi que les mouvements liés aux exercices conjoints de la Chine et de la Russie ».

« Nous nous opposons fermement aux tentatives de changer le statu quo par la force en mer de Chine orientale et en mer de Chine méridionale », a dit M. Kishida. « De plus, nous sommes convenus de nous occuper ensemble de diverses questions liées à la Chine, dont celle des droits humains », a-t-il ajouté.

Un parallèle avec l’Ukraine

Evoquant aussi la Russie, Joe Biden a déclaré qu’elle devait « payer un prix à long terme » pour sa « barbarie en Ukraine » en termes de sanctions imposées par les Etats-Unis et leurs alliés.

« Il ne s’agit pas seulement de l’Ukraine », a dit le président américain. Car si « les sanctions n’étaient pas maintenues à de nombreux égards, alors quel signal cela enverrait-il à la Chine sur le coût d’une tentative de prise de Taïwan par la force ? »

Disant s’attendre à ce qu’une telle invasion n’ait « pas lieu », M. Biden a toutefois déclaré que cela dépendrait « de la force avec laquelle le monde fait comprendre » à la Chine le prix qu’elle aurait à payer en cas d’invasion.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par stals jean, lundi 23 mai 2022, 12:14

    Et c'est parti, les média ont un nouvel os à ronger...Ah Taïwan de toutes les convoitises...Quels sont les journalistes capable en toute intelligence en toute impartialité en toute honnêteté intellectuelle d'informer les citoyens, déjà matraqué médiatiquement par ce qui se passe en Ukraine, sur les tenants et les aboutissants de cette intervention "éventuelle" des USA en cas d'invasion militaire chinoise sur cette Ile de la mer de Chine...Bien sur que la Chine de Xi Jinping n'a pas plus le droit d'attaquer militairement Taïwan que Poutine n'avait le droit d'attaquer militairement l'Ukraine. Si conflit armé traditionnel" est déclenché "un de ces jours" entre la Chine et l'Amérique avec Taïwan comme excuse de part et d'autres, qui seront sacrifiés? Comme en Ukraine? les citoyens sur place, comme d'hab...Alors que présentement, des accords commerciaux en béton qui ne lèseraient ni les Taïwanais ni les chinois ni les américains ni aucune autre nation, pourraient très bien voir une bonne fois pour toute régler des contentieux militaro-politiques qui datent depuis plus d'un siècle. L'ultralibéralisme économique assassin, en tant que véritable "idéologie politique" devenue seule et unique "religion" planétairement officialisée, effective, et qui gangrène, pire, qui interdit à dessein toutes relations à caractère "pacifiant", aussi bien entre les nations du Monde, qu'entre les citoyens qui composent ces nations... Pour quelques dollar, quelques yens quelques rouble quelques euros quelques lingots d d'or de plus le Monde est mis à feu et à sang par "une poignée" de voyous" multimilliardaires, Américains, chinois, russes, africains européens, , arabes ... Est-ce que 8 milliards de citoyens du Monde sont bien conscients qu'en laissant cette "poignée de voyous" commettre sans désemparer autant d'atrocités planétaires transformées systématiquement en "Plus Values Boursières" ils ne sont rien moins que "complices" que "collabos" de ces crimes à répétition et en tous genres contre le "Vivant" dans son ensemble...

  • Posté par dams jean-marie, lundi 23 mai 2022, 11:13

    C'est la prochaine étape , encore un peu de patience . La chine va embraser le monde , l'idéologie des dictateurs est sans limite!

  • Posté par stals jean, lundi 23 mai 2022, 12:39

    Si conflit armé est "déclenché", un de ses quatre, avec Taïwan comme alibi, entre l'Amérique de Biden et et la Chine de XI Jinping, , se sera comme en Ukraine avec la Russie, seuls les armements et les munitions conventionnelles seront "utilisées" aux bénéfices des multinationales en tous genres et de toutes nations, ces fabricants et marchants d'armes qui n'en peuvent plus de leur stocks à ne plus savoir qu'en faire...les citoyens seront comme toujours comme dans tous les conflits armés, aussi bien d'ailleurs que comme dans tous les conflits économiques, les victimes les sacrifiés, les massacrés...En fait, Tout le monde ou presque et en réalité s'en fout royalement comme de l'an quarante ...Tant que les missiles, et autres joyeusetés du même tonneau, ce sont "les autres" qui les prennent dans la figure...

Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une