Accueil Opinions Chroniques

«Lettre de la City»: Les griffons, c’est fun!

Le quartier londonien des affaires a souffert du passage de la pandémie. Chris Hayward, le nouveau chef de la « City of London Corporation », veut lui redonner une image attrayante et dynamique, 24 heures/24 et 7 jours/7.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Chaque matin, une marée d’employés, de cadres et de directeurs sort du courant d’air des bouches du métro «  Bank  » dont les portillons s’ouvrent au choix sur la Banque d’Angleterre, l’ancien Stock Exchange ou Mansion House. A partir de 18 heures, c’est la marée descendante. Par la suite, le quartier, où bat le cœur de la plus ancienne et la plus importante place financière d’Europe, est pratiquement désert. Les deux célèbres griffons, les animaux de la mythologie avec des ailes, une tête d’aigle et un corps de lion enserrant dans leurs griffes un bouclier tombent dans les bras de Morphée. L’étendard emblématique de la City dort.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs