Accueil Société

L’enseignement supérieur francophone est performant… pour le moment

Qu’est-ce qu’un bon système d’enseignement supérieur ? Une étude comparative cite le nôtre en exemple. Un bémol de taille cependant : le sous-financement structurel menace à court terme.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Dans son bureau au sommet de l’université Saint-Louis à Bruxelles, l’ancien recteur Jean-Paul Lambert garde depuis toujours un œil attentif sur l’enseignement supérieur. Dernière question de recherche : « Qu’est-ce qu’un bon système d’enseignement supérieur ? ». La réponse, après une analyse poussée des performances internationales, pèse une trentaine de pages publiées récemment dans « La Revue nouvelle » (1) et place la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le peloton de tête. Cocorico ? Pour l’heure certainement. L’avenir par contre est plus sombre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 8 juin 2016, 9:46

    Donc, apprenez à vous contenter de ce qui vous est attribué ; et commencez à découvrir ailleurs des moyens qui puissent vous apporter un financement complémentaire suffisant( même si c'est " caca, dans votre esprit) Par ailleurs ,se plaindre sans cesse et/ou vociférer à en devenir agressif ,pourrait selon certaines sources de la "gens" surtout féminine" relever (c'est étrange) d'une sorte de "narcissisme" ???. Vous voilà donc informé !!! (en toute humilité ??)

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 8 juin 2016, 9:30

    Vous, pourriez être positivement surpris. ( c'est caca et mercantile ?) , libre à vous de le croire, mais n'espérez pas vous situer ,au sommet d'une sorte de "structurel public" ; le structurel "public" est et sera impérativement nécessaire(incontournable); mais ,désolé pour vous ,en ce contexte et malheureusement ; vous n'êtes pas un "casus" de priorité absolue

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 8 juin 2016, 9:17

    Des sous; en surplus à la charge de la collectivité ? Oubliez SVP . Au fait, avez vous songé a faire de la "réclame"(terme très ancien volontairement utilisé afin de ne pas vous traumatiser psychiquement. Ainsi ; avez vous déjà pensé à expliquer à "tout le monde" et dans le détail ce que vous enseignez , les résultats obtenus ,quelles voies sont "ouvertes" à vos étudiants en "Gaule Belgique" mais également AILLEURS ?

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 8 juin 2016, 9:03

    Le résumé du message: DES SOUS; DES SOUS, DES SOUS... .Mais en tout état de cause ;si vous y regardez de plus près ; la "recherche" en Belgique est de fort bonne(si pas davantage) qualité ;et cela ne peut exister que via un enseignement lui même à haut niveau de qualité; ce qui est déjà le cas actuellement(j'insiste, je nomme ici l'enseignement supérieur car en dessous de ce niveau: "ça craint fameusement"

  • Posté par Frans Lespagnard, mercredi 8 juin 2016, 8:55

    On manquerait d'argent pour l'enseignement supérieur ? Pourtant, l'argent ne manque pas : on a permis à tous les enseignants qui le souhaitaient de partir à l'âge de 55 ans et ce depuis 1996. Le système a subi quelques retouches il y a peu. On nous disait "cela coûte quelques dizaines de millions d'euros par an"....En 2013-2014, les chiffres sont apparus dans une réalité différente : environ 140 millions par an désormais...On aurait pu faire d'autres choix.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs