Accueil Économie Mobilité

Brussels Airport souhaite moins de vols courts

Arnaud Feist, le CEO de Brussels Aiport, voudrait une meilleure connexion de l’aéroport au réseau des trains à grande vitesse. Il entend aussi amplifier le développement du cargo, en plein boom à la suite de la pandémie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Il y a quelques années, on pouvait monter dans un Thalys à Brussels Airport. Ce n’est plus le cas aujourd’hui et Arnaud Feist, le CEO de l’aéroport, souhaiterait y réintroduire l’accès direct aux trains à grande vitesse, dans une double perspective. « Dans le contexte actuel, nous pensons que le train est une alternative à l’avion pour les courtes distances et qu’il faut donc en encourager l’usage pour rejoindre les aéroports de Paris, Amsterdam ou Francfort par exemple », dit-il, affirmant être en contact à ce sujet avec la SNCB et le SPF Mobilité. « D’autre part, nous souhaitons que l’aéroport de Bruxelles ne soit plus seulement un hub aérien, mais une infrastructure multimodale au plein sens du terme. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs