Accueil Société Enseignement

UCLouvain: la question du sexisme ordinaire resurgit avec un dossier disciplinaire

Une affaire traitée en 2017-2018 ressurgit aujourd’hui à la faculté de droit. Un professeur mis en cause pour ses propos à l’égard d’étudiantes et de collègues voit, cinq ans plus tard, son dossier disciplinaire rouvert. Au sein de certains départements de la faculté louvaniste, des femmes dénoncent un climat de sexisme ordinaire persistant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Novembre 2017. Une réunion se tient dans le bureau de la doyenne de la faculté de droit de l’UCLouvain, Geneviève Schamps, et Jean-François Van Drooghenbroeck, alors président de l’Institut de recherche juridique. A cette époque, Chloé Veuve est étudiante et déléguée des étudiants de Master. En début d’année, cinq étudiantes sont venues la trouver pour lui faire part de commentaires déplacés et des remarques inappropriées dont elles ont fait l’objet de la part d’un professeur de la faculté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Enseignement

La Tiny House, le nouveau kot étudiant

En janvier 2023, le campus de l’UCLouvain FUCAM Mons proposera aux étudiants de loger dans des Tiny House. L’entreprise Tiny Home installera plusieurs modules sur le site de l’université. Ce projet s’inscrit dans la volonté de l’université d’avoir un campus plus vert.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs