Accueil Société

Des «piqûres sauvages» signalées à la Belgian Pride: l’organisation donne de nouvelles précisions

Deux cas de « piqûres sauvages » ont été signalés à la Belgian Pride à Bruxelles.

Temps de lecture: 2 min

Deux cas de « piqûres sauvages » ont été rapportés aux organisateurs de la Belgian Pride à Bruxelles. Un homme et une femme ont été victimes, pendant la parade samedi, de ce nouveau phénomène appelé « needle spiking ».

« Cela s’est probablement passé au Mont des Arts, là il y a eu de la masse, mais peut-être aussi à d’autres endroits de la ville », a déclaré Xavier Wyns, porte-parole de la Belgian Pride. « Il n’est pas encore déterminé si les faits ont eu lieu pendant la journée ou pendant la soirée. Nous soulignons que c’est un phénomène qui émerge en Europe, dans les fêtes, les discothèques et maintenant aussi lors des matches de football. Nous voulons sensibiliser le public de la meilleure façon possible. »

Via les réseaux sociaux, la Belgian Pride appelle toute personne qui aurait été victime d’une piqûre à se rendre à l’hôpital pour une analyse, puis à porter plainte auprès de la police et à en informer l’organisation.

La Pride Parade, qui a eu lieu samedi à Bruxelles, a été un grand succès. Plus de 120.000 personnes se sont rassemblées dans les rues de la capitale pour célébrer la communauté LGBTQI+.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 24 mai 2022, 17:11

    Ouais ... Bizarre, bizarre. Pas encore sur que ce n'est pas la légende urbaine de l'année ...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko