Accueil La Une Monde

Attaqué dans son propre camp, Donald Trump se défend d’être raciste

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump s’est défendu mardi d’être raciste, en réponse aux accusations de l’un des chefs de file du parti, Paul Ryan, nouvelle illustration de ses difficultés à rassembler au sein de son propre camp. Depuis près de deux semaines, l’homme d’affaires s’en prend régulièrement au juge fédéral Gonzalo Curiel, saisi du dossier de l’ex-«université Trump », un programme de formation qui vaut au milliardaire d’être poursuivi pour tromperie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs