Accueil Médias

Les éditeurs et la RTBF à couteaux tirés

Lors de leur audition au Parlement de la Fédération, les éditeurs ont dénoncé la concurrence de la RTBF sur les contenus écrits et déploré l’absence de réaction du monde politique

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Cela fait douze ans que le problème existe et persiste. Ce mardi, devant la commission média du Parlement de la Fédération de Wallonie-Bruxelles, les vives tensions entre les éditeurs de presse et la RTBF sont encore une fois apparues au grand jour. Auditionnés dans le cadre de la préparation du futur contrat de gestion de la RTBF, Bernard Marchant, CEO de Rossel (Le Soir, Sudinfo…), et François le Hodey, CEO d’IPM (La Libre, La DH, L’Avenir…), ont dénoncé l’absence d’équilibre entre public et privé sur le marché des médias. En cause : les revenus publicitaires que capte la RTBF en plus de sa dotation et qui rendent, selon Bernard Marchant, « toutes collaborations entre la presse et le service public si difficiles » mais aussi l’offre de contenus écrits que la RTBF a développée sur son site. Les éditeurs considèrent que la mise à disposition gratuite d’articles par la RTBF handicape leur transition numérique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs