Accueil Société Régions Bruxelles

Comment le covid a fragilisé Bruxelles

La crise sanitaire impacte davantage le tissu socio-économique à Bruxelles qu’en Flandre et en Wallonie, montre une étude de la FGTB Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les chiffres corroborent notre sentiment et celui d’autres acteurs de la vie sociale à Bruxelles. C’est-à-dire une dualisation forte, une paupérisation en croissance, une précarisation de la vie sociale et une difficulté croissante de la population à joindre les deux bouts », explique Samuel Droolans, le coordinateur du bureau d’études de la FGTB Bruxelles. Intitulé Bruxelles face à la crise sanitaire, le baromètre socio-économique de l’interrégionale bruxelloise met fin au suspens. Le document de 80 pages, dont Le Soir a pris connaissance, dévoile la fragilisation du tissu socio-économique de la capitale par le covid. Davantage qu’au nord et au sud du pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Baeyens Remi, mercredi 25 mai 2022, 12:48

    A Bruxelles on fait tout à l'envers. Il y a du chômage, il faut agir et aider les chômeurs. Mais ignorer les sources profondes: Non, surtout pas. C'est tuer le fonds de commerce des élus.

  • Posté par J.-M. Tameyre, mercredi 25 mai 2022, 12:33

    J'ai quitté Bruxelles pour le BW où on vit bien mieux. À Waterloo, le parking est... gratuit et il y a autre chose que des kebabs et des solderies. L'axe Nord-Midi, autrefois prospère, est devenu en 40 ans un souk et un coupe-gorge. Bientôt la capitale ressemblera vraiment à Charleroi et ce jour là il sera impossible d'y ramener commerces de qualité et habitants. Bravo les pillages Porte de Namur en plein confinement, bravo à la taxe kilométrique. En BW de nouveaux pôles de bureaux et des appartements bien isolés poussent comme des champignons. La "mixité urbaine" ? Foutaise d'escrolos !

  • Posté par massacry olivier, mercredi 25 mai 2022, 13:58

    oui mais voila, pas de docteurs en BW...oups .

  • Posté par Cordier Daniel, mercredi 25 mai 2022, 11:48

    Certes le COVID a eu un impact négatif surtout pour les emplois moins qualifiés évoqués dans l'article, ou pour les commerces dont une grande partie des revenus proviennent des navetteurs. Mais, même si le COVID a provoqué pour un grand nombre un changement de paradigme avec un développement du télétravail, éloignant une proportion importante des employés de sociétés de services de Bruxelles, il faut bien dire aussi que le passage en force, durant les confinements successifs, des élargissements de pistes cyclables, des suppressions de bandes et autres mesures vexatoires, toujours non accompagnées d'une offre accrue de transports en commun adaptés n'est sans doute pas étranger à la situation actuelle de BXL et de, malheureusement, une part de sa population.

  • Posté par zay sergio, mercredi 25 mai 2022, 11:16

    C e qui a fragilisé la ville c'est la politique destructrice de la dictature rouge-verte qui a transformé la ville en bruxellistan-seuls-les-vélos et qui a détruit ou fait fuir toutes les activités économiques qui créent de l'emploi et de la richesse

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs