Accueil Opinions Éditos

Davos, girouette du monde

Le centre de gravité du monde occidental a donc changé : il n’est plus arrimé au capitalisme triomphant mais à la défense des valeurs et de la démocratie.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La liberté est plus importante que le libre-échange. Protéger nos valeurs est plus important que de faire des profits. » Et non, nous ne sommes pas à un meeting de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, et non ce n’est pas Jean-Luc Mélenchon qui harangue les foules. Nous sommes à Davos, au Forum économique mondial et c’est le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg qui s’exprime en ces termes ce mardi devant un parterre composé de ce que le capitalisme mondial compte de plus profitable et de plus globalisé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par D Marc, jeudi 26 mai 2022, 9:30

    Le centre de gravité des capitalistes de Davos aurait changé et ne serait plus arrimé au capitalisme triomphant mais à la défense des valeurs et de la démocratie? Il faut être bien naïf pour oser une telle affirmation. Le capitalisme triomphant a simplement changé de cible, pas d'objectif : du fric; du fric et du fric.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 25 mai 2022, 14:37

    Nos valeurs? lesquelles? la véritable démocratie ou un libertarisme décadent, qui croit progresser en ne respectant plus les vraies valeurs fondamentales d'une société humaine. Au lieu de vouloir imposer par la force notre "progressisme" dévergondé aux autres, peut-être devrions-nous voir qu'ils font parfois bien mieux que nous dans certains domaines.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 25 mai 2022, 19:21

    Tu as beaucoup moins d'état d'âme quand tu exploites et sous-payes ton dentiste tchétchène, redneck staquet

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 25 mai 2022, 15:57

    Il y a surtout qu'on se demande bien où étaient ces fameuses valeurs quand les mêmes offraient sur un plateau d'argent des technologies, des chaînes de montage, des labos P4 et des centrales nucléaires aux communistes chinois qui, eux, n'hésitaient guère à faire travailler leur bon peuple 12h/jour. Pourtant quand la grande braderie fut inaugurée, le Tibet était déjà occupé, si je me rappelle bien. Et Tian'anmen fut semble-t-il très vite oubliée. Mais maintenant qu'ils ont bien trahi et que leurs compromissions leur reviennent à la figure, ils en reviennent aux bonnes vieilles Valeurs... Ouïghours, lutte contre les "complotistes", etc., etc. Et surtout, on est prié de faire semblant qu'on n'avait rien vu. Et surtout ne pas remarquer que les "progressistes" sont bien à fond dans la combine.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 25 mai 2022, 9:29

    Les girouettes qui ne savent plus comment refiler la facture de leurs imbécilités et leurs trahisons à la plèbe (alias les « deplorables », les « riens », les « complotissss », etc.). Qui avait décidé de trahir (j’emploie le mot délibérément) en refilant tout aux Chinois en provoquant des catastrophes sociales et économiques dans leurs propres contrées, en démilitarisant à outrance, en abaissant sciemment le niveau de l’enseignement? Ils sont sur le podium, en effet. Toujours en train de cracher à la figure des moins que rien et de célébrer la messe de la Vérité. Mais aujourd’hui, le pire, ce n’est pas qu’ils disent le contraire de ce qu’ils disaient avant. Le pire, c’est qu’ils sont désormais rejoints dans la plus grande unanimité par les « progressistes » pour déglutir leur haine des « riens ».

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs